LES INTERVENANTS

Nicolas Baverez

Essayiste et ancien collaborateur de Philippe Seguin

 

Les brèves proposées par Nicolas Baverez:

L’Etat ou La Grande Illusion

"Je voudrais recommander la lecture d’extraits de Frédéric Bastiat, cela s’appelle L’Etat ou La Grande Illusion, et c’est publié dans la collection Faute à Voltaire chez Arfuyen. Pourquoi est-ce que je recommande Bastiat ? Parce que c’est toujours un bonheur, je vous cite juste ce passage sur les impôts: « Ainsi, dans le public des espérances, dans le gouvernement deux promesses: beaucoup de bienfaits et pas d'impôts. Espérances et promesses qui, étant contradictoires, ne se réalisent jamais. Il suffit aux courtisans de popularité de crier aux oreilles du peuple: « Le pouvoir te trompe; si nous étions à sa place, nous te comblerions de bienfaits et t'affranchirions de taxes. » Et le peuple croit, et le peuple espère, et le peuple fait une révolution. » C’est d’abord un livre formidable, on y trouve aussi la pétition des fabricants de chandelles, bougies et lampes qui est extraordinaire puisqu’elle fustige l’intolérable concurrence d’un rival étranger qui est le soleil, et elle appelle à la fermeture de toutes les ouvertures qui laissent rentrer la lumière ce qui permettrait de relancer la consommation d’un côté et d’alimenter l’offre national de l’autre (et la démographie en plus, dit Jean-Louis). C’est extrêmement jubilatoire, et l’autre raison qui est une raison aussi importante est qu’on oublie toujours que la France est un des grands pays du libéralisme et aussi sur le plan économique donc on se souvient quand même un peu aujourd’hui davantage de Constant et de Tocqueville au plan politique, mais Jean-Baptiste Say, Bastiat et Léon Walras qui a été obligé de s’exporter en Belgique tellement il était mal compris en France : il y a une grande tradition économique du libéralisme français du XIXème siècle qui mérite toujours d’être rappelée et reconnue."


De la démocratie en France, République, nation, laïcité

"Je souhaite recommander le livre de Dominique Schnapper : De la démocratie en France, République, nation, laïcité. En ces temps de polémiques furieuses sur l’islam, l’islamophobie, ce livre est très intéressant parce qu’il explique et analyse les rapports entre la citoyenneté, la république, et les religions (pas seulement l’islam mais aussi le judaïsme et le catholicisme). Il s’interroge sur l’échec du modèle républicain et sur ce que pourraient être des politiques multiculturelles. Il y a deux choses qui me paraissent importantes : d’abord c’est un livre qui aborde tout cela du point de vue de la connaissance sociologique, et pas seulement du point de vue du choc d’opinions furieuses. Et ensuite c’est un livre qui rappelle l’importance des institutions, et c’est vrai que dans un moment où les démocraties sont très chahutées, les institutions sont imparfaites mais elles sont extrêmement importantes pour la survie de la liberté."




L'Islam, une religion française

"On a parlé de l’agenda 2018 très chargé alors il est d’autant plus chargé qu’il y a un autre dossier qui est celui de l’Islam qui devrait occuper les pouvoirs publics français. Et je voulais recommander un livre qui inspire largement ce qui devrait être fait et c’est le livre de Hakim El Karoui « L’Islam : une religion française » publié par Le Débat Gallimard. On y trouve trois choses donc d’abord une étude sur la communauté musulmane en France parce qu’on sait qu’il y a beaucoup de fantasmes qui sont véhiculés là-dessus donc sur le fait qu’elle compte à peu près 5 millions de membre et qu’elle est en fait extrêmement diverse. Egalement, une analyse sur les causes et les conséquences de la montée de l’islamisme et des propositions pour essayer de l’endiguer avec la création d’une fondation et la création d’un Islam de France et ce livre a l’intérêt aussi d’inspirer l’Elysée et plus particulièrement celui qui est à sa tête, Emmanuel Macron ‘Jupiter’"



Assassinat de Jan Kuciak

"Je voulais rendre hommage à un journaliste slovaque Jan Kuciak qui a été exécuté avec sa compagne Martina Kusnirova par des tueurs mafieux ça s’est passé en Slovaquie, il enquêtait sur Robert Fico qui dirige le pays et sur un certain nombre de ses proches. Parmi les fraudes qu’il dénonçait la plupart porte sur les fonds structurels européens et au-delà de ce drame je pense que ça pose vraiment la question des fonds structurels européens qui sont aujourd’hui déversés sur ces pays du groupe de Visegrad qui communient dans la démocratie libérale et qui servent à financer des autocrates et les oligarques qui leur sont proches, c’est une situation qui je pense, ne peut pas durer"


L'Histoire de la France

"Je souhaitais signaler la publication par Jean-Christian Petitfils de L’histoire de la France. Alors on a eu récemment la vision communautariste avec Patrick Boucheron et Les indigènes de l’Histoire, on a de l’autre côté la « commémonation » avec les anges et les démons et finalement entre les deux peu d’historiens qui sachent à la fois construire un récit et avoir un peu d’émotions. Le livre de Jean-Christian Petitfils fait cela. Marc Bloch qui écrivait « y’a deux catégories de français qui ne comprendront jamais l’histoire de France : ceux qui refuse de vibrer au souvenir du Sacre de Reims et ceux qui lisent sans émotion le récit de la fête de la fédération ». Pour tout ceux qui vibrent au souvenir du sacre de Reims et tout ceux qui lisent avec émotion la fête de la Fédération et bien il faut lire Jean-Christian Petitfils."


Revue Commentaire

"Dans le droit fil des anniversaires, remontons un peu le temps, allons en 1938. C’est l’année de la publication de la nausée par Jean-Paul Sartre et puis l’année de la thèse d’Aron sur l’introduction de la philosophie de l’Histoire. Quand on regarde la filiation de ces deux petits camarades à la quelle on a souvent résumé l’histoire intellectuelle française du 20ème siècle et bien regardons aujourd’hui en 2018, deux excellentes revues : Commentaire, la revue avec un numéro sur le sens de l’Histoire, ses directions et puis Est-Ouest au moment où on voit qu’une nouvelle Guerre Froide point. Et de l’autre côté Les Temps modernes avec une excellent numéro consacré au Venezuela qui est un pays extrêmement important et souvent très mal connu en France et c’est vraiment deux livraisons de revue remarquable. Deux revues qui sont naturellement complétée par Esprit."


Hommage au journalisme

"Je voulais rendre hommage aux journalistes et au quatrième pouvoir, expression inventée par Honoré de Balzac. Très souvent c’est vrai qu’il y a des travers et des ridicules de cette profession mais on a jamais eu autant de journalistes tués ou emprisonnés et y compris dans le monde développé et y compris en Europe. Il suffit de regarder ce qui s’est passé à Malte ou en Slovaquie. Or aujourd’hui il y a deux choses qui sont intéressantes. On a parlé de Trump, finalement la seule bonne nouvelle c’est que le système des contre-pouvoirs aux Etats-Unis résiste qu’il s’agisse de la justice ou des médias. On a aussi beaucoup parlé des Fake News, je ne crois pas que des lois soient utiles, si on doit faire des lois sur les Fake News ce seront des lois inutiles. La seule vraie garantie, c’est d’avoir des journalistes qui font leur travail et des citoyens éveillés."


Lenine, L'invention du totalitarisme

"Le grand enjeu historique de XXIème siècle ce sera sans doute la lutte entre la démocratie et la démocrature, mais cela n’empêche qu’il reste très intéressant de comprendre le totalitarisme, car il y a quand même un lien entre certaines de ces démocratures et les totalitarismes du XXème siècle. Et cent ans après la révolution soviétique, c’est vrai que la biographie de Stéphane Courtois, la biographie de Lénine, est extrêmement impressionnante. D’abord parce qu’elle empreinte à de nouvelles sources, mais surtout parce qu’elle dissout le mythe selon lequel le bon Lénine aurait été trahi par le méchant Staline. En réalité la religion de la violence, la religion de la dictature, c’est chez Lénine, et c’est lui qui a conçu ce système. Et ce qui est intéressant aussi c’est que cela différencie la Révolution soviétique de la Révolution française, comme l’a montré François Furet, la Terreur c’est un accident après 1789, il n’y a pas d’accident dans l’Union Soviétique, elle a été construite d’emblée pour être un système totalitaire."


Bleu de Prusse - Philipp Kerr

"L’été arrive bientôt et pour tout ceux qui aiment les romans policiers, je voulais recommander le livre de Philippe Kerr qui est un auteur britannique qui est malheureusement décédé récemment. Son dernier livre s’appelle Bleu de Prusse et il emmène son personnage préféré qui s’appelle Bernie Gunther à Berchtesgaden en 1939 dans le nid d’aigle d’Hitler et le livre est particulièrement réussi. Comme tout bon policier, ça nous permet de découvrir une intrigue bien menée mais aussi une plongée dans l’Histoire et cette plongée dans l’Histoire est particulièrement bien réussie."


Yasha Mounk, Le peuple contre la démocratie

"La liberté politique va de nouveau être l’enjeu central du XXIème siècle, il y a deux lignes de front. La première : la démocratie contre les démocratures. Et à l’intérieur des démocraties : les démocrates contre les populistes. Je recommande donc le livre de Yascha Mounk, Le peuple contre la démocratie (éditions de l’Observatoire), qui donne une vision à la fois américaine et européenne extrêmement pertinente de cette onde de choc populiste qui aujourd’hui déstabilise les nations libres. "


La démocratie et les juifs

"Je voulais recommandé le livre de Dominique Schnapper paru chez Gallimard : La démocratie et les juifs. C’est un peu la suite de sa réflexion sur la communauté des citoyens. C’est un parcours historique qui permet de montrer la fragilité de la démocratie aux différentes périodes de l’histoire en montrant que la situation des juifs est une sorte de baromètre de la santé de la démocratie. Cela nous ramène aux thèmes de cette émission : le renouveau de l’antisémitisme en France et dans un certain nombre de démocraties témoignent des difficultés du moment et du fait que la liberté politique est de nouveau menacée aujourd’hui. "