Les brèves

Quand l’Europe improvise

Marc-Olivier Padis, créée le 04-11-2018

"Je voudrais recommander le livre de Luuk van Middelaar sur l’Europe chez Gallimard dans la collection Le Débat. Luuk van Middelaar est un historien et un jeune universitaire qui avait déjà publié un très bon livre qui s’intitulait Le passage à l’Europe. Il a ensuite été recruté par Herman Von Rompuy pour l’aider à rédiger ses discours. En tant que plume du premier président permanent du Conseil européen il a vécu les dix années de crise après 2008. C’est un témoin de première source et en même temps un analyste qui connaît très bien l’histoire de l’Europe et de ses institutions. "


L’heureux stratagème

Nicole Gnesotto, créée le 04-11-2018

"Ma brève est à double tranchant : d’abord un 20/20 pour la pièce de Marivaux présentée au Vieux Colombier L’heureux stratagème avec des acteurs du Français formidable dont Laurent Lafitte. La maison de Molière est presque devenue la maison de Marivaux : tous les ans ils proposent un nouveau texte peu connu de Marivaux après Le petit maître corrigé l’année dernière. Mais un zéro pointé pour la mise en scène d’Emmanuel Daumas qui oublie que la mise en scène doit servir la pièce plutôt que le metteur en scène. La scène est située au milieu du public est lorsque vous avez le malheur d’être placé au 8ème rang, vous entendez un mot sur deux ce qui est un narcissisme théâtral scandaleux pour la Comédie française. "


Cold War

François Bujon de L’Estang, créée le 04-11-2018

"En ma double qualité d’amateur de géopolitique et d’amateur de romanesque je voudrais recommander chaleureusement à ceux de nos auditeurs qui ne l’ont pas encore vu de se précipiter dans leur cinéma pour y voir le film qui s’appel Cold War. C’est un film du réalisateur Pawel Pawlikowski qui était l’auteur du magnifique film Ida. Ce film a eu le prix spécial du jury à Cannes et le mérite amplement. C’est un film magnifique, bref à une époque où beaucoup de réalisateurs tendent à ne pas savoir s’en tenir à l’heure et demie. Il raconte de façon extraordinairement efficace et par bonds successifs une histoire compliquée, de façon très cursive, très taciturne, très peu bavarde, avec des images magnifique et deux acteurs sublimes : Joanna Kulig et Tomasz Kot. C’est un film qui dépeint l’atmosphère de la guerre froide et l’implication de la guerre froide dans des vies individuelles par des touches légères et efficaces. "


Suzanne

Philippe Meyer, créée le 04-11-2018

"Suzanne est un livre signé Frédéric Pommier sur sa grand-mère. Le livre fait des va-et-vient entre la vie de cette femme, les rêves de cette femme, les amours de cette femme, les engagements de cette femme et sa vie d’aujourd’hui où elle est dans un EHPAD (établissement d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes) dans lequel elle est traitée sans affection, ce qui serait beaucoup demandée, mais sans même de respect et ce pour beaucoup de raisons dont certaines tiennent à l’absence des moyens nécessaire et d’autres au fait qu’il y a des gens d’une moins bonne composition que d’autre. C’est un livre composé avec beaucoup d’intelligence par Frédéric Pommier qui avait écrit une belle pièce de théâtre donnée au Bouffes du Nord. "


Louis-Philippe et Versailles

Nicolas Baverez, créée le 29-10-2018

"Louis-Philippe est celui qui a transformé Versailles en musée et on lui doit le fait que le bâtiment ait survécu et nous soit parvenu. L’exposition permet de visiter des salles très peu connues : la salle des croisades, les salles algériennes. On voit aussi l’iconographie de Louis-Philippe avec le problème qu’il avait, qui est un problème politique que l’on retrouve aujourd’hui : il a essayé à travers Versailles de se prémunir des légitimistes d’un côté et des républicains de l’autre en constituant une troisième voie pour la monarchie constitutionnelle qui s’est terminée par une révolution. "


Les 100 mots du journalisme

Philippe Meyer, créée le 29-10-2018

"Dans la collectif des PUF, il existe une collection qui s’appel « Les 100 mots de… ». François Dufour, qui a crée des quotidiens pour les enfants et les adolescents, publie Les 100 mots du journalisme. C’est quelqu’un qui a une vision du journalisme qui sort largement des frontières françaises et qui a une façon tout à fait claire et ferme de parler d’un certains nombre de choses qui concernent notre profession ou qui devraient la concerner. "


Clemenceau par Joseph Roth

Michaela Wiegel, créée le 29-10-2018

"La France s’apprête ce 11 novembre à recevoir un grand nombre de chefs d’État et de gouvernement dont Donald Trump et Vladimir Poutine pour commémorer les 100 ans de l’armistice. J’ai retrouvé un très beau texte de Joseph Roth, ce grand écrivain autrichien, sur Clemenceau. Ce texte est remarquable car il est rare dans le monde germanophone de faire l’éloge de Clemenceau. Ce texte montre à quel point Joseph Roth avait compris que Clemenceau avait raison lorsqu’il avait mis en garde sur les suites du traité de Versailles et sur la dangerosité de l’Allemagne qui avait en quelques sortes prévu qu’un nouveau conflit éclaterait. Je recommande donc ce texte. "


Des poches sous les yeux sur Radio Béton

Lucile Schmid, créée le 29-10-2018

"Je voulais vous parler de Patrick et Mélanie qui anime à Tours une radio qui s’appelle Radio Béton. Sur cette radio ils animent une émission qui s’appel Des poches sous les yeux et qui est une émission littéraire. Ils ont lancé une book box littéraire avec chaque mois un thème surprise. Dans la lecture, la question de la curiosité et de la découverte étant quelque chose d’essentiel, je voulais vous inciter à aller regarder ce que donne cette book box. Parmi les thèmes qu’ils ont explorés : le cœur des femmes ; les terrains de sport ; les nouveaux mondes ; les histoires d’eau. Avoir ce cadeau sans savoir ce qui vous attend, je trouve qu’en lecture c’est quelque chose de très important. "



Gilles Vigneault

Philippe Meyer, créée le 29-10-2018

"Hier, Gilles Vigneault a eu 90 ans. C’est l’occasion d’appeler l’attention sur ce chanteur, poète, compositeur, homme de scène absolument exceptionnel. C’est sans doute l’un des rares, peut être même le seul chanteur qui ait été capable d’exprimer toute une collectivité nationale, culturelle, sans aucun esprit de chauvinisme, mais qui ait accompagné, traduit une société qui a profondément changé, qu’il a connu quand elle était encore entièrement congelée, et sauvegardée, et en même temps sous la botte de l’Église qui lui a sauvé la vie et qui en même temps l’a fait vivre dans des conditions extraordinairement disciplinaires. C’est un homme de scène tout à fait remarquable, cela se sent dans ses disques dont beaucoup ont été enregistrés en direct et dont on tire une grande satisfaction. "


Notre histoire intellectuelle et politique

Marc-Olivier Padis, créée le 21-10-2018

"Parmi les livres importants de la rentrée j’ai lu le livre de Pierre Rosanvallon Notre histoire intellectuelle et politique paru au Seuil. C’est un livre assez atypique dans la production de Rosanvallon dans la mesure où il s’exprime ici à la première personne. Ce qui est intéressant c’est qu’il raconte son parcours intellectuel et politique et ce faisant il donne des éléments d’éclairage sur l’histoire de la deuxième gauche dans les années 1970 et au début des années 1980. C’est une histoire qui a été peu racontée, bien que l’on dispose sur l’extrême-gauche de nombreux témoignages. Ensuite il explique pourquoi il a eu le sentiment de devoir se consacrer à un travail intellectuel et historique de plus grande ampleur qu’il a mené à travers ses livres. Dans un troisième temps il analyse la transformation de la scène intellectuelle à laquelle il a participé à travers la fondation Saint-Simon et la République des idées. "


Mes amis

Nicole Gnesotto, créée le 21-10-2018

"J’ai déjà parlé à ce micro d’Emmanuel Bove qui est un auteur de l’entre deux guerres un peu oublié. Il se trouve que les éditions de L’arbre vengeur viennent de ressortir son premier roman : Mes amis, sorti en 1924 grâce à Colette qui a aidé à le faire publier. C’est un texte de littérature pure et c’est un roman tragique, mélancolique et gai en même temps sur un homme qui n’a pas d’ami, qui meure d’envie d’avoir des amis, qui croit que tous les gens qu’il rencontre et lui font un sourire deviennent ses meilleurs amis et qui se retrouve à la fin de chaque aventure encore plus seul qu’avant. C’est écrit avec une langue d’une précision tout à fait exceptionnelle. "