Les brèves

Chefs d’état en guerre

Nicole Gnesotto, créée le 31-03-2019

"Je recommande le livre du général Henri Bentégeat « Chefs d’état en guerre » paru aux éditions Pérrin. Ça n’est pas vraiment un livre de géopolitique mais c’est un livre extraordinaire si on veut comprendre les plus hautes instances politiques et les dirigeants militaires. Le général Henri Bentégeat sait de quoi il parle puisqu’il a été pendant neuf ans chefs d’état major particulier du président Chirac puis chef d’état major des armées. Il fait le portrait de Napoléon, Clémenceau, Churchill, Staline, Johnson, Miterrand et Chirac… C’est très intéressant de voir comment des chefs d’état ont soit coopéré soit débattu avec la hiérarchie militaire. "


Les Suppliantes d’Eschyle à la Sorbonne - Philippe Brunet

Philippe Meyer, créée le 31-03-2019

"Le CRAN qui est le groupe d’influence qui prétend parler au nom de la population noire a réussi à empêcher la représentation des Suppliantes d’Eschyle à la Sorbonne mis en scène par Philippe Brunet. Je souhaiterais donc vous lire son texte : « Le théâtre est le lieu de la métamorphose, pas le refuge des identités. Le grotesque n’a pas de couleur. Les conflits n’empêchent pas l’amour. On y accueille l’Autre, on devient l’Autre parfois le temps d’une représentation. Dans Antigone, je fais jouer les rôles des filles par des hommes, à l’Antique. Je chante Homère et ne suis pas aveugle. J’ai fait jouer les Perses à Niamey par des Nigériens. Ma dernière Reine perse était noire de peau et portait un masque blanc.» "


Mazarin l’italien 

Jean-Louis Bourlanges, créée le 31-03-2019

"Je voudrais recommander un livre paru en janvier 2018, « Mazarin l’italien », d’Olivier Poncet. C’est un livre très intéressant qui insiste beaucoup sur tout ce que Mazarin doit profondément à l’Italie, à son rapport avec le Saint-Siège. On voit que depuis Jacques Coeur, qui a compris dès le milieu du XVème siècle que c’est vers là qu’il fallait s’orienter, ce feu d’artifice de génie absolu en Mazarin qui se termine avec lui puisque qu’après ça sera la Cour d’Espagne. "


 Le labyrinthe catalan 

Jean-Louis Bourlanges, créée le 24-03-2019

"Je voudrais recommander un livre sur l’Europe du Sud : « Le labyrinthe catalan » de Benoit Pellistrandi. Il y fait une analyse enracinée dans l’histoire et la politique de la crise catalane. On y comprend l’importance emblématique de cette région non seulement pour l’Espagne mais aussi pour les pays touchés par une crise nationale. Le petit document que la Fondapol fait passer : « Un an de populisme italien » d’Alberto Toscano est enrichissant. On y voit que le populisme italien est quelque chose de très mouvant dans ses thèmes et sa composition; ce qui montre une fragilité territoriale italienne. "


Zadig

Philippe Meyer, créée le 24-03-2019

"Je recommande la revue trimestrielle que Le 1 vient de faire paraitre : « Zadig » qui raconte la France. L’entretient avec Mona Ozouf est remarquable. Je citerais notamment le passage suivant « l’ensauvagement des mots précède l’ensauvagement des actes». Il y a également de nombreux textes sur des villes de France tel que celui de Maylis de Kerangal sur Le Havre ou cette excellente idée d’aller demander au rappeur Orelsan d’expliquer le lien entre la ville de Caen et sa chanson. En vente dans tous les bons endroits ! "


La Chine et e(s)t le monde : essai sur la sino-mondialisation

Nicole Gnesotto, créée le 24-03-2019

" Je voudrais recommander l’ouvrage de Sophie Boisseau du Rocher et Emmanuel Dubois de Prisque : « La Chine et e(s)t le monde : essai sur la sino-mondialisation » qui vient de sortir aux éditions Odile Jacob. C’est un livre très intéressant sur le soft-power chinois qui permet de voir comment la Chine a changé les normes occidentales : alimentaires, politiques, éditoriales … C’est un livre angoissant mais malgré cela passionnant. C’est la première fois que l’on voit en français une analyse aussi fine sur la stratégie chinoise. "



L’occident (s’)est-il perdu ?

Lionel Zinsou, créée le 24-03-2019

"Pour déplacer légèrement le regard sur le monde d’un point de vue parfois trop euro-centré, je recommande la lecture de L’occident (s)’est-il perdu ? de Kishore Mahbubani, un des plus grands géo politiciens singapouriens qui a été ambassadeur de Singapour auprès des Nations Unies. La bonne traduction du titre de l’ouvrage eut été : L’occident a t-il perdu la partie ? La réponse est plutôt oui. C’est assez provocateur mais c’est intéressant car c’est un point de vue singapourien qui regarde le déclin de l’occident. "


L’enquête hongroise (puis polonaise, italienne et autrichienne)

Béatrice Giblin, créée le 17-03-2019

"J’ai lu le récent livre de Bernard Guetta intitulé « L’enquête hongroise ». Ce journaliste a désormais quitté sa rubrique sur France inter pour retourner sur le terrain afin de mieux saisir les enjeux du monde actuel. Il a donc réalisé une enquête de plusieurs mois en Autriche, Hongrie, Pologne et Italie. On y retrouve sa plume vive agrémentée de toutes ses interrogations. C’est un livre utile où il montre ses inquiétudes."


L’archipel français

Jean-Louis Bourlanges, créée le 17-03-2019

"Je voudrais vous parler du livre de Jérôme Fourquet « L’archipel français ». J’avais l’impression que c’était une dissolution des corps politiques qui caractérisait l’Europe de nos jours mais Fourquet trouve le mot qu’il faut en parlant d’archipel. Il y a une archipélisation de la France. Il y a ajouté tous les graphiques, les cartes et les chiffres qui permettent d’éclairer ce mouvement. Il met en avant que la crise religieuse est fondamentale parmi ce mouvement d’individualisation que l’on retrouve aujourd’hui dans plusieurs autres domaines de la vie politique. Il faut, par ailleurs, ajouter le nom de Sylvain Manternach à qui Jérôme Fourquet rend hommage. "