Les brèves

Festival de théâtre de la Maison Maria Casarès

Lionel Zinsou, créée le 17-05-2020

"Je voudrais attirer votre attention sur le fait qu’un festival de théâtre (dans la deuxième moitié du mois d’août) n’a pas été annulé, c’est le festival Maria Casarès, à Alloue dans le département de la Charente. Cela ne remplacera pas Avignon (le festival a été maintenu car le public attendu y est nettement moins nombreux), mais c’est important d’avoir une pensée pour les intermittents du spectacle et les artistes, parce que le plan pour la culture n’est peut-être pas le plus abouti du gouvernement ..."


Naissance de la biopolitique

David Djaïz, créée le 17-05-2020

"Je vous recommande la lecture des cours de Michel Foucault au Collège de France, qui sont publiés dans la très belle collection « Hautes études ». En particulier deux livres : « naissance de la biopolitique », qui est une archéologie intellectuelle passionnante du néolibéralisme. On y trouvera notamment ce passage sur la Commission Erhard, qui a joué un rôle fondamental dans l’identité de l’Allemagne contemporaine. Et puis ce cours au titre évocateur : « il faut défendre la société »."


Ouvrages de Loïc Blondiaux / Le nouvel esprit de la démocratie

Lucile Schmid, créée le 17-05-2020

"Je trouve que c’est le moment où jamais de lire ou relire Loïc Blondiaux, qui est professeur de droit, et un fervent partisan, depuis très longtemps, de la démocratie interactive, participative ; il appartient également au comité de gouvernance de la conférence citoyenne pour le climat. Il y a beaucoup de choses à lire, mais le nouvel esprit de la démocratie, qui date de 2008, expliquait déjà comment il fallait organiser cette vie démocratique de façon à inclure l’ensemble des citoyens. Remettre de l’émotion au moment où l’on parle beaucoup du numérique me paraît essentiel."


Que sont nos amis devenus ?

Philippe Meyer, créée le 17-05-2020

"Je recommanderai un roman signé Antoine Senanque publié par Grasset et intitulé « Que sont nos amis devenus ? » C’est un roman sur l’amitié ; c’est un roman sur les gens qui n’entrent pas dans les moules et qui n’aiment pas les lois sécuritaires. C’est un roman sur les écrivains qui sont des traîtres qui mettent vos secrets dans leur livre. C’est un roman sur le grand âge et sur les maisons qui l’hébergent. C’est aussi un roman sur les vieillards rétifs, ceux qui illustrent l’aphorisme du biologiste Jean Rostand selon lequel « ce qui vieillit le moins vite c’est le vieillard ». Je dirais bien que c’est un roman d’humour et d’eau fraîche, non parce que l’on en voit beaucoup, mais parce que, en usage externe, l’eau fraîche requinque. "


Le testament européen d’Helmut Schmidt

Jean-Louis Bourlanges, créée le 10-05-2020

"Nous sommes assaillis de films et de rétrospectives sur le fin du IIIème Reich et l’Europe à la Libération. Je voudrais pour ma part vous recommander ce discours que je viens de relire, et que je trouve admirable. Tous les enfants de France et d’Allemagne devraient avoir connaissance de ce texte. Helmut Schmidt fut sans doute le chancelier allemand qui poussa le plus loin l’engagement européen, il fut non seulement très actif, mais aussi réfléchi et ce discours prononcé au congrès social-démocrate de Berlin en 2015. C’est un récit des responsabilités de l’Allemagne, de ce qu’elle peut faire, de ce qu’elle doit faire, de son rôle passé, présent et futur. C’est pour tous les Européens quelque chose d’enthousiasmant, au moment où l’on voit le Conseil Européen condamné à faire des politiques au jour le jour, cette vision à long terme, rigoureuse moralement et construite intellectuellement est un vrai plaisir. "


Discours de Eichard von Weizsäcker

Michaela Wiegel, créée le 10-05-2020

"Je voulais vous recommander un discours disponible en français sur le site de la présidence allemande, c’est celui que Richard von Weizsäcker a prononcé en 1985, et à l’époque, quand il a parlé pour la première fois du 8 mai comme une libération pour les Allemands, il avait été mal compris. Aujourd’hui il a fait son chemin, je crois qu’il faut le relire, et prendre conscience du long cheminement qu’a effectué l’Allemagne avec la France et avec l’Europe."


L’Europe et sa défense, le choix des armes

Nicole Gnesotto, créée le 10-05-2020

"Il n’est pas dans les habitudes de cette émission de vanter ses propres travaux, mais une fois n’est pas coutume ; je voudrais vous recommander de regarder un documentaire d’Arte auquel j’ai collaboré l’année dernière, disponible depuis mardi dernier. Il s’agit du film de Jean Crépu sur la défense européenne. On y trouve des interventions et des analyses de pratiquement toute la communauté politique, institutionnelle, industrielle intéressée par ces questions en France et en Europe. Ce sera disponible jusqu’au 3 juillet."


Visite virtuelle : Chantilly

Matthias Fekl, créée le 10-05-2020

"Je recommande une visite virtuelle, proposée par le domaine de Chantilly. Du patrimoine bâti, mais aussi d’une collection de peinture absolument époustouflante, constituée par le dernier duc d’Aumale avant qu’il ne cède Chantilly à l’Etat, qui sont toujours dans l’accrochage d’époque, c’est à dire comme un cabinet d’amateur, ainsi qu’une collection de livres et de manuscrits, comptant plus de 60 000 ouvrages, dont des merveilles historiques et littéraires."



Éloge funèbre de Marc-René d’Argenson

Philippe Meyer, créée le 03-05-2020

"En 1721, à l’enterrement du deuxième Lieutenant de Police de Paris, Marc-René d’Argenson, c’est Fontenelle qui fut chargé de l’éloge funèbre de cet ancêtre du Préfet de police Voici dans quels termes il s’acquitta de cette tâche : « Tenir les abus nécessaires dans les bornes précises de la nécessité qu’ils sont toujours prêts à franchir, les renfermer dans l’obscurité à laquelle ils doivent être condamnés et ne les en retirer pas même par des châtiments trop éclatants ; ignorer ce qu’il vaut mieux ignorer et ne punir que rarement et utilement ; pénétrer par des conduits souterrains dans l’intérieur des familles et leur garder les secrets qu’elles n’ont pas confiés tant qu’il n’est pas nécessaire d’en faire usage ; être présent partout sans être vu ; enfin, mouvoir et arrêter à son gré une multitude immense et tumultueuse et être l’âme toujours agissante et presque inconnue de ce corps, voilà quelles sont, en général, les fonctions du magistrat de la Police. » "


Chronique des années égarées

Lucile Schmid, créée le 03-05-2020

"Je voulais recommander de lire ou relire Serge Moscovici grand penseur de l’écologie et de la psychologie sociale mais aussi grand européen, anthropologue, témoin de l’histoire de notre continent au XXe siècle. Notamment sa trilogie « Essai sur l’histoire humaine de la nature. », « la société contre nature » et « hommes domestiques et hommes sauvages », ouvrages importants en ces temps où l’écologie est partout débattue. Mais je crois avoir préféré entre tous ses livres la « Chronique des années égarées » cette autobiographie qui nous fait ressentir la beauté des plaines de Bessarabie dont venait le jeune Serge, qui ressuscite ce moment où la Roumanie bascule dans le fascisme et qui illustre à travers son choix de tout faire pour venir à Paris la façon dont la créativité et la fécondité de la recherche en France doivent tant à des esprits venus d’ailleurs. "