Les brèves

Discours de Josep Borrell

Richard Werly, créée le 16-10-2022

"Je vais vous parler du discours que Josep Borrell a prononcé ce lundi 10 octobre devant la conférence des ambassadeurs européens. Il fut extrêmement intéressant. Borrell est un homme politique, il est socialiste, Espagnol, il a été président du Parlement européen. Il a commencé par faire quelque chose qui ne se fait pas : dire aux ambassadeurs qu’ils doivent travailler. La puissance et l’influence de l’UE dans le monde ne pourront être défendues que grâce à un gros travail de terrain. Il faut d’abord apporter les bonnes informations, et cela ne en se limite pas à lire la presse. Ensuite, il faut être des relais d’influence de l’Europe dans les pays où ils sont nommés. J’ai trouvé que tout cela était vrai, courageux, et que cela démontrait que les diplomates ont besoin d’être secoués de temps à autre. "


Black Indians de la Nouvelle-Orléans

Lucile Schmid, créée le 16-10-2022

"Je vous recommande cette exposition parisienne, au Musée du Quai Branly - Jacques Chirac. Elle est très enthousiasmante, elle met en valeur le carnaval de la Nouvelle-Orléans. Les « Black Indians » ne sont pas des Amérindiens, ce sont à l’origine des esclaves noirs, mais qui ont repris à leur compte les oppressions subies par le peuple amérindien au moment de la colonisation de l’Amérique du Nord. L’exposition est à la fois luxuriante, car on peut y voir le costume du « Bison Blanc », mais on y apprend beaucoup. On réalise la proximité avec des rites yorubas issus d’Afrique de l’Ouest, on y voit aussi l’union de tous ceux qui ont été asservis, et qui grâce à la créativité et au syncrétisme échappent cette condition. Vous en sortirez avec une envie d’être carnavalesque, tout à fait bienvenue dans le monde d’aujourd’hui. "


Edvard Munch - Un poème de vie, d’amour et de mort

Lucile Schmid, créée le 02-10-2022

"Je vous encourage vivement à aller voir la magnifique exposition que le Musée d’Orsay consacre à Edvard Munch. Il n’y a certes qu’une centaine d’œuvres représentées, mais elles suffisent à donner une idée de la variété des techniques utilisées par l’artiste : peinture, dessins, lithographie … Mais surtout on cesse de le réduire au peintre du Cri : on voit qu’il commence par l’impressionnisme, continue avec le fauvisme, avant de devenir un des maîtres de l’expressionnisme. L’exposition met particulièrement bien en évidence une sorte de cycle de thèmes auxquels l’artiste revient en permanence. J’ai été particulièrement touchée par les jeunes filles sur un pont. Mais on peut aussi y trouver quelque chose de nietzschéen, avec un extraordinaires tableau d’hommes sur une plage, où l’on a l’impression d’avoir affaire aux surhommes du philosophe. "


Le temps des guépards - La guerre mondiale de la France de 1961 à nos jours

Marc-Olivier Padis, créée le 02-10-2022

"J’ai récemment lu ce livre de Michel Goya, un militaire que l’on voit parfois désormais sur les plateaux de télévision à propos de la guerre en Ukraine. Il s’agit d’une synthèse, jamais faite auparavant, sur l’ensemble des interventions extérieures de la France depuis la fin de la guerre d’Algérie. En lisant ce livre, on prend d’abord conscience de l’importance numérique de ces opérations d’envergure, puisqu’il y en a eu trente-deux. L’armée française est donc mobilisée en permanence dans des opérations extrêmement délicates, qui ne font pas toujours l’objet d’échos importants. Avoir un tel panorama est non seulement impressionnant mais aussi précieux, car cela permet de comprendre l’évolution profonde de l’institution militaire depuis la décolonisation, avec un point de vue de militaire, c’est à dire qui s’intéresse à des sujets dont on ne discute habituellement jamais : la qualité des matériels, les tactiques ou les formes d’intervention. On apprend énormément avec cet ouvrage."


Hommage à Paul Veyne

Nicolas Baverez, créée le 02-10-2022

"Je voulais rendre hommage à la mémoire de Paul Veyne, qui vient de disparaître à 92 ans. C’était non seulement un immense historien mais aussi un esprit très curieux, quelqu’un qui a toujours été en décalage. Avec sa célèbre thèse sur le pain et le cirque, il a renouvelé notre vision de la société romaine, mais il a aussi interrogé les Grecs pour savoir s’ils croyaient vraiment à leur mythes. Plus récemment, il était revenu sur Palmyre à l’occasion de la destruction du site par les djihadistes de l’Etat islamique. Avec tout cela, il montrait à quel point l’Antiquité reste importante pour notre monde d’aujourd’hui, comment elle a façonné l’invention de la liberté politique. A l’heure où celle-ci est de plus en plus malmenée, et où la destruction de l’enseignement des lettres classiques semble systématique en France, la disparition de Paul Veyne n’en est que plus regrettable."


En finir avec le règne de l’illusion financière : pour une croissance réelle

Jean-Louis Bourlanges, créée le 02-10-2022

"Je vous recommande ce livre de Jacques de Larosière. Ce n’est pas le premier cri d’alarme que lance l’auteur, mais celui-ci est particulièrement bien argumenté, pertinent, et écrit de façon claire. Il s’agit d’une critique générale des banques centrales. Avoir accepté de leur part une politique durable de taux d’intérêt négatifs est une catastrophe à long terme, à la fois sur le plan économique et sur le plan social. Cela a favorisé un déclin de l’investissement productif, une fuite en avant dans la recherche d’actifs financiers à risque, un encouragement aux bulles, et un encouragement massif au déficit budgétaire. Il souligne les conséquences sociales de tout cela : un accroissement systématique des inégalités en Occident, au profit des 10% les plus riches qui peuvent se permettre de jouer à ce jeu. Il y a derrière tout cela un affaissement économique de l’Occident, une rupture des liens sociaux, et des risques économiques à court terme. "


Michelle Perrot

Philippe Meyer, créée le 02-10-2022

"Ce mardi 4 octobre, Michelle Perrot sera élevée à la dignité de Grand Officier de la Légion d’Honneur. Celles et ceux qui voudraient découvrir ou se souvenir de l’importance de ses travaux sur la condition des Femmes, la condition ouvrière ou la condition des prisonniers pourront se rapporter à notre site, où nous avions enregistré en 2020, pour notre rubrique « Kitafétoi ? » deux entretiens d’une heure chacun. Elle y a évoqué sa vie, notamment sa vie de parisienne puisque c’est une enfant du quartier des Halles, mais aussi son travail d’historienne. "


Les nuits de la peste

Nicolas Baverez, créée le 25-09-2022

"Je vous recommande le dernier livre d’Ohran Pamuk, qui est superbe. Cela se passe au début du XXème siècle, dans une île imaginaire. Il y est question d’une épidémie, de l‘agonie d’un empire, et tout ceci débouche sur une révolution politique. Je rappelle que l’auteur est menacé, tout comme Salman Rushdie. Ce livre fait d’ailleurs l’objet d’une enquête du parquet d’Istanbul. Orhan Pamuk est l’un de ces écrivains qui incarnent la liberté d’expression dans une Turquie où elle est de plus en plus menacée. "


La rafle du Vel d’hiv : Paris, juillet 1942

François Bujon de L’Estang, créée le 25-09-2022

"Je ne suis sans doute pas le premier à le faire, mais je tiens à saluer le livre de Laurent Joly. C’est évidemment une lecture extraordinairement émouvante, mais aussi très intéressante car l’ouvrage est un modèle de rigueur dans la documentation et de clarté dans les conclusions qu’il dégage. C’est l’un des évènements les plus douloureux et honteux de l’Histoire de France, il n’était pas facile de s’y plonger ainsi, en étudiant aussi exhaustivement des archives très disparates. Il est toujours bon de regarder le passé de son pays avec courage. Dans le rafle du Vel d’hiv, contrairement à ce qui s’est passé aux Pays-Bas ou en Belgique, les Allemands n’ont pas participé, et la responsabilité de ce terrible évènement incombe totalement aux autorités de l’Etat de Vichy et notamment à deux personnes : Pierre Laval et René Bousquet."


Les hommes de Poutine

Lionel Zinsou, créée le 25-09-2022

"Je vous recommande la traduction française parue en juillet dernier du livre de Catherine Belton, qui a été un best-seller absolu en langue anglaise. Catherine Belton a longtemps été journaliste au Washington Post, correspondante du Financial Times à Moscou. C’est l’histoire à travers Poutine de la prise du pouvoir du KGB en Russie, de la puissance des réseaux, amplifiés par les liens avec le crime organisé, et de l’utilisation des oligarques. Le livre décrit bien ce qui tient le pouvoir de Poutine et qui s’attaque à l’Ouest depuis bien longtemps, tout cela sur le mode du thriller. Dans le contexte actuel, c’est très éclairant."


Zadig n°15

Philippe Meyer, créée le 25-09-2022

"Nous sommes partenaires de l’hebdomadaire Le 1, qui est aussi à l’origine de cette revue trimestrielle. Le dernier numéro s’intitule « que demande le peuple ? » Il y est question de ces cahiers de doléances du Grand débat, censés être le premier pas vers davantage d’attention à la société civile. On y trouve aussi des reportages, comme celui sur les bénévoles du Secours Catholique de Calais. Et pour un sujet moins grave, je recommande une autre de leurs publications, au format tout à fait improbable : « Légendes ». L’un des derniers numéros a été récemment remis en vente, il était consacré à la Reine Elizabeth II."


Paris et nulle part ailleurs

Matthias Fekl, créée le 25-09-2022

"Je vous conseille de vous rendre au Musée de l’histoire de l’immigration à la Porte Dorée, désormais dirigé par l’excellente Constance Rivière. Cette exposition montre comment des artistes du monde entier, après la deuxième guerre mondiale, ont choisi comme lieu de création Paris et non New York, pourtant souvent considérée comme la capitale mondiale de l’art moderne à cette époque. On y voit des œuvres extraordinaires, d’Eduardo Arroyo, de Roberto Matta, de Joan Mitchell, de Daniel Spoerri, De Victor Vasarely, de Zao Wou-Ki, de Wilfredo Lam … Superbe."