Les brèves

De Gaulle : une certaine idée de la France

Philippe Meyer, créée le 06-10-2019

"Je voudrais recommander le livre de Julian Jackson sur De Gaulle. Hitchcock disait : « ce qui fait le suspense, c’est qu’on connaît la fin ». C’est le cas à propos de De Gaulle, et il y a dans ce livre un suspense remarquable, en ce sens qu’on se demande toujours comment Julian Jackson a trouvé que la fin est venue. C’est magnifiquement documenté, et écrit (et traduit) avec une fluidité remarquable. Certaines constantes demeurent : l’anglophobie, absolument consubstantielle à la pensée du général, une méthode qui consiste à foncer dans le lard agressivement puis à revenir plus tard en paraissant avoir fait des concessions (mais en ayant simplement changé de ton), et une idée : ce qui divise la société, ce ne sont pas les différences entres républicains et monarchistes, mais entre ceux qui servent l’état et ceux qui le desservent. Enfin, une vision quasi mystique de la France et des méthodes extrêmement pragmatiques. "


Roubaix : une lumière

Béatrice Giblin, créée le 29-09-2019

"Le film d’Arnaud Desplechin, tiré d’un documentaire diffusé sur France 3 Hauts-de-France en 2008. Le film est non seulement servi par les interprétations remarquables des acteurs, mais la fiction de Desplechin va plus loin que le documentaire pour traiter l’histoire dont il est question. Il peut y avoir une forme d’identification du spectateur avec les personnages, ce qui produit une empathie avec ces deux femmes qui sont à la fois victimes et bourreaux. Courez-y !"


Commentaire n°167

Jean-Louis Bourlanges, créée le 29-09-2019

"Je vais recommander quelques articles de la revue Commentaire. Le numéro d’automne 2019 est très intéressant, mais je voudrais insister sur deux articles. L’un de ma collègue au Parlement Olivia Grégoire, qui analyse l’articulation entre le mouvement des Gilets Jaunes et la gestion politique du premier semestre 2019. Et deuxièmement puisque, à travers le deuil de Jacques Chirac, nous sommes en pleine analyse de l’ancien monde, il faut lire l’excellent article de Jérôme Jaffré que Philippe avait déjà recommandé : « Rocard et Mitterrand : l’échec de l’ouverture ». C’est une analyse extrêmement documentée, précise, subtile d’un moment très rare dans l’histoire récente de la gauche française : celui d’une certaine complicité dialectique entre Rocard et Mitterrand, qui sont les deux personnalités les plus opposées qu’on puisse imaginer."


Intervention d’Emmanuel Fabère à l’ONU

Lionel Zinsou, créée le 29-09-2019

"On a pensé que dernier sommet sur le climat n’avait pas apporté grand chose, il y a pourtant eu un moment très fort où est monté à la tribune un chef d’entreprise français, Emmanuel Faber, patron de Danone, qui a parlé au nom d’une nouvelle initiative des grandes multinationales, qui ont pris une série d’engagements qui à eux seuls compenseraient le retrait de l’état fédéral américain du traité de Paris s’ils sont tenus. C’est la première fois qu’on voyait à la tribune de marbre vert des Nations-Unies un homme d’affaires français s’adresser au monde pour déclarer : « nous syndiquons l’effort des grandes multinationales pour pallier les défaillances des états. » On s’aperçoit ainsi du pouvoir qu’ont ces entreprises sur le climat et la transition énergétique, plus significatif que celui de plusieurs grandes puissances. (L’intervention d’Emmanuel Fabère est à 2h50 environ) "



Georges Bernanos : histoire d’un homme libre

Philippe Meyer, créée le 29-09-2019

"Lundi 30 septembre à 22h35, France 3 Hauts-de-France diffusera un documentaire sur Georges Bernanos, réalisé par son petit-fils Yves Bernanos et son petit-neveu Jean-Pascal Hattu. On peut se demander si un tel sujet ne méritait pas une diffusion nationale, à moins de considérer Georges Bernanos comme un écrivain régional ou régionaliste. Ce documentaire montre la région natale de Georges Bernanos, l’Artois, d’une manière très impressionnante, qui donne envie de sauter dans la première voiture pour aller voir ce pays magnifique. Mais surtout, tout Bernanos est dans ce documentaire, sans aucune espèce de complaisance ni de cachotterie. Le film parvient à être à la fois profondément affectueux et d’une probité remarquable."



Der Klang von Paris

Michaela Wiegel, créée le 29-09-2019

"Un très beau livre qui n’est pour le moment paru qu’en langue allemande, mais qui mériterait vraiment une version française, dont je traduirais le titre par : « le son de Paris ». C’est un livre sur Paris, capitale musicale du monde au XIXème siècle. Il raconte l’histoire de la ville à travers ses compositeurs : Berlioz, Rossini, Meyerbeer, Wagner, Chopin, Offenbach ou Pauline Viardot. C’est en même temps une histoire européenne de la musique, et on ne se souvient pas assez de cette magnifique tradition française."


Ballades

François Bujon de L’Estang, créée le 22-09-2019

"Je voudrais renouer avec l’un de mes péchés mignons en vous recommandant l’écoute d’un disque de jazz de très grande qualité, du pianiste Ahmad Jamal, qui n’a jamais que 89 ans, et qui livre ici, très inhabituellement un album en solo, alors que c’est l’un des rois du trio. Ce disque s’appelle Ballades, il est extrêmement bien présenté, très réfléchi, très mûr, et assez émouvant puisqu’il va jusqu’à rendre hommage - sans le dire - à Bill Evans en jouant deux morceaux qui étaient des thèmes sur lesquels Bill Evans revenait toujours pendant les dernières années de sa vie : Your story, et Emily. Ahmad Jamal les interprète ici à sa façon, en utilisant le clavier avec une maestria et une profondeur tout à fait remarquables."


Journal d’un indigné

Philippe Meyer, créée le 22-09-2019

"Je voudrais recommander aussi un livre qui m’a fait beaucoup rire, d’André Perrin qui avait autrefois publié « les scènes de la vie intellectuelle en France » également chez l’Artilleur. Il s’agit ici du « journal d’un indigné ; magnitude 7 sur l’échelle de Hessel » précise-t-il dans le sous-titre, avec une admirable préface de Pierre Manent. André Perrin, philosophe, a écouté la radio et regardé la télévision, et puis de temps en temps, il a noté quelque chose qui l’a frappé, et il est allé voir ce qu’il en était vraiment. Et il n’en est vraiment rien, ou tout à fait autre chose, plus exactement. Il faut prendre son parti du fait que le cléricalisme est maintenant dans les médias, et notamment dans les médias audiovisuels, et que par conséquent le meilleur moyen de le supporter c’est de pouvoir en rire, c’est pourquoi il faut être reconnaissant à André Perrin. "


On ne peut pas tenir la mer entre ses mains

Lucile Schmid, créée le 22-09-2019

"Un merveilleux roman, écrit par Laure Limongi, qui dirige aussi le master de création littéraire du Havre. C’est un roman qui nous porte, avec une héroïne certes Corse mais universelle, née en 1976 en même temps que le FLNC, qui nous porte à travers toute cette décennie des années 90 où la violence s’installe en Corse. C’est également un roman familial, où le secret de famille est lui aussi universel. La mer est là, mais les larmes le sont aussi. "


Rapport sur la cohésion des territoires

Marc-Olivier Padis, créée le 22-09-2019

"Un des sujets d’indignation fréquents en France est ce qu’on appelle « la fracture territoriale », et on va en reparler à mesure que les échéances des élections municipales approcheront. Pour relativiser et s’informer un peu plus sur la situation des territoires, je vous recommande de lire sur le site du commissariat général à l’égalité des territoires le rapport sur la cohésion des territoires, discrètement publié en juillet 2018. Il montre deux choses : la première est que cette préoccupation pour l’égalité des territoires est une spécificité française, nous avons de nombreuses politiques y visant, en on n’y arrive pas si mal, car la deuxième chose mise en évidence est qu’il y a cinq dynamiques territoriales en cours, donc pas du tout une dynamique binaire, avec « les favorisés et les oubliés », mais la métropolisation, les communes périurbaines, l’armature des villes petites et moyennes, les territoires ruraux, et tout cela ne connaît pas de mouvement homogène, il y a des situations différenciées à l’intérieur de chacune de ces dynamiques. "