Les brèves

Paul Morand

Philippe Meyer, créée le 28-02-2021

"Le propre d’une biographie réussie, me semble-t-il, c’est de reconstituer l’époque autour de son sujet. Pauline Dreyfus la peint et la croque et, pour ce qui me concerne, réussit à intéresser sans défaillir à son personnage sans plaidoirie ni réquisitoire. Je n’aimais pas Morand avant de la lire. Je l’aime encore moins après, mais je sais bien mieux maintenant pourquoi et je crois comprendre moins mal l’histoire de ce monde de gens de lettres dont Morand croyait être un marginal alors qu’il me paraît en avoir été un parangon illusionné et un fanfaron impénitent, mais c’est peut-être justement là qu’il est le plus intéressant à découvrir à travers cette biographie : pour ce qu’il représente au moins autant que pour ce qu’il est."


La tête, la main et le cœur

David Djaïz, créée le 28-02-2021

"Pour ma part, je vous conseille le dernier livre de David Goodhart, qui trouve une actualité incroyable dans le crise Covid, puisqu’il décrit notre société partagée en trois catégories de métier. Ceux de la tête, que j’appelle pour ma part « les manipulateurs de symbole », autrement dit les métiers de l’intellect et de l’abstraction ; ceux de la main, comme les artisans ou les ouvriers, et ceux du cœur, qui sont les métiers du soin. L’auteur montre que dans nos sociétés post-industrielles qui regorgent de surdiplômés, tout le système social est fait pour favoriser « la tête ». Alors que l’utilité sociale de certains de ces métiers est parfois douteuse. C’est un plaidoyer très équilibré pour remettre en valeur les métiers de la main et du cœur. Il en va de notre contrat social, et une clef pareille à ce genre de problématiques est souvent plus efficaces que des approches « macro » comme la mondialisation ou la crise de la démocratie."


Le nombre et la raison

Jean-Louis Bourlanges, créée le 28-02-2021

"Je vous conseille la réédition d’un livre paru il y a une vingtaine d’années, de Patrice Gueniffey. L’ouvrage traite des procédures électorales pendant la Révolution française, un sujet très peu étudié. Le livre présente deux intérêts particuliers. D’abord il est précédé d’un avant-propos qui éclaire les relations entre Patrice Gueniffey, grand historien de droite, désinvolte, nonchalant et étranger aux mœurs universitaires, et François Furet, qui deviendra son disciple. Ensuite, il y a la thèse du livre, qui est très intéressante. Elle montre que la façon dont les élections étaient organisées pendant la Révolution niaient toute forme de démocratie directe, de débat programmatique, voire de candidature. C’était un bizarre creuset, ne pouvant en aucune façon servir d’alternative crédible au droit divin monarchique. Et on décèle dans ces imperfections électorales l’une des origines du malaise démocratique français tout au long du 19ème siècle et d’une partie du 20ème."


L’esprit du macronisme

Matthias Fekl, créée le 21-02-2021

"Nous avons vu qu’il n’était pas évident de situer le macronisme sur l’échiquier politique. L’analyse proposée ici se fait par les concepts, la vision du monde, l’idéologie même qui est véhiculée. D’autres, comme par exemple Eric Fottorino s’y sont essayé avant. Ici, Miriam Revault d’Allonnes, grande spécialiste de Paul Ricœur mais également de la pensée politique et des liens entre politique, morale et démocratie, ou entre le droit et la guerre, s’intéresse aux mots du macronisme. Les premiers de cordée, la mobilité, la flexibilité, la start-up nation, le rapport à l’homme et à l’humain. C’est un essai très intéressant, très fin, mais également très critique. "


Archives de philosophie du droit tome 62

Lionel Zinsou, créée le 21-02-2021

"Je recommanderai volontiers une lecture qui peut paraître austère, mais qui est en réalité très stimulante. Il s’agit d’une revue, dont le titre pourrait en décourager plus d’un, mais à tort. Sa livraison annuelle concerne le principe de précaution. Vous n’aurez pas à lire les 570 pages, car c’est constitué d’une foule de petits articles extrêmement pointus et passionnants, signés de grands juristes, philosophes, économistes, sociologues, anthropologues ... Dans un monde où nous avons beaucoup d’interrogations quant à la technologie, la bioéthique , le principe de précaution est-il un progrès ou un embarras ? Est-il gênant par exemple que nos politiques redoutent des conséquences judiciaires à chacune de leurs décisions difficiles ? Il y a là des interrogations très contemporaines, et un choix de petits articles vigoureux et passionnants."


Futur notre avenir de A à Z

Nicolas Baverez, créée le 21-02-2021

"Dans un moment de très grande incertitude, ce livre est très plaisant grâce à ses entrées multiples : le climat, la démographie, l’éducation, l’immortalité, les robots, la transition écologique, le travail ou les épidémies ... Et à chaque fois, on a à la fois un exposé du problème, une réflexion critique et quelques propositions et des références très bien choisies. On peut entrer dans l’ouvrage au gré de ses centres d’intérêt, c’est bien écrit et très éclairant. "


Chaudun la montagne blessée

Lucile Schmid, créée le 21-02-2021

"Je vous recommande ce livre que j’ai adoré, qui a aussi les faveurs de Richard Werly, je crois. Il s’agit d’une enquête très minutieuse menée par l’ancien directeur des rédactions du Monde, sur l’histoire de Chaudun, petit village des Hautes-Alpes abandonné à la fin du 19ème siècle. La vie y était tellement dure que les habitants ont demandé au ministre de l’Agriculture de racheter leur village et de leur donner des terres en Algérie. Luc Bronner a reconstitué et parfois imaginé toutes ces existences et leur dureté. On s’attend à une lecture très triste, elle est certes très émouvante, mais c’est aussi une merveilleuse description de la vie à la montagne, et de la place que la nature y occupe."




Hommage à Chick Corea

François Bujon de L’Estang, créée le 14-02-2021

"En tant qu’ambassadeur de la planète jazz auprès du Nouvel esprit public, je me dois de saluer la mémoire d’un grand musicien, Chick Corea, qui vient de nous quitter à 79 ans. Compagnon de route de Miles Davis, avec qui il marqua l’avènement du jazz-rock, merveilleux pianiste, qui aura marqué la scène du jazz contemporain autant que Keith Jarrett ou Herbie Hancock. On se souviendra de son esprit d’innovation, de son recours au clavier électrique, à la fusion avec le rock. Mais également de son enthousiasme, sa gaieté et sa latinité puisqu’il était d’ascendance italienne. J’en profite pour recommander un disque qu’il venait d’enregistrer, qui est donc un peu son testament musical. Il est simplement intitulé « Chick Corea plays » et réunit des extraits de concerts donnés à Paris, Berlin ou Clearwater. "


Araborama n°2

Béatrice Giblin, créée le 14-02-2021

"Je vous propose ce deuxième volume d’Araborama. Je rappelle que le premier volume était avait pour titre « le monde arabe existe-t-il ? » ce qui était audacieux pour une publication de l’Institut du monde arabe. Celui-ci s’intitule « il était une fois ... les révolutions du monde arabe ». On trouve dans ce volume, en plus des articles de différents intellectuels, énormément de dessins humoristiques et d’expressions artistiques très intéressants. Je trouve l’ouvrage très éclairant sur la vitalité, la diversité des situations, et la pluralité des points de vue de ce monde arabe. Cela corrige certaines de nos représentations hâtives."


Les écolos nous mentent !

Lionel Zinsou, créée le 14-02-2021

"Je recommande ce livre de Jean de Kervasdoué, professeur au CNAM, très connu pour ses travaux sur la santé publique. Je ne trouve pas le titre très bon, je l’aurais plutôt appelé « dictionnaire des idées reçues sur l’environnement ». Pour qui veut avoir une vision contrastée, avec beaucoup de documentation, et qui remet en perspective les grandes questions environnementales d’aujourd’hui, avec un esprit un peu ironique et polémique certes, il faut lire Jean de Kervasdoué."