Les brèves



La laïcité, histoire d’une singularité française.

Jean-Louis Bourlanges, créée le 10-03-2019

"Je souhaite recommander le livre de notre ami Philippe Raynaud « La laïcité, histoire d’une singularité française ». La singularité ce qui signifie que ce n’est pas une exception mais une façon française de vivre ce rapport à la laïcité. Philippe Raynaud analyse de façon éclairante la nature profonde de la laïcité et éclaire deux débats. D’abord le débat sur l’origine en expliquant que la laïcité n’est pas liée à l’effondrement libéral de l’État mais peut-être aussi d’une toute puissance de l’Etat. En effet, en France ce sont les guerres de religion qui ont entrainé simultanément par Henri IV l’affirmation du pouvoir absolu et la tolérance religieuse. C’est d’ailleurs l’esprit qui habita Hobbes lors de la refondation du Léviathan. C’est intéressant de voir que, de ce point de vue là, le renforcement de l’Etat est gage d’une liberté. "



Jean Starobinski

Marc-Olivier Padis, créée le 10-03-2019

"Nous avons également appris cette semaine le décès de Jean Starobinski; un très grand critique de l’école dite de Genève dont Albert Béguin - directeur de la Revue Esprit - faisait partie. Jean Starobinski était un pôle de référence dans une époque où la critique littéraire partait vers des voies théoriques absconses. Il possédait une écriture intelligente et sans aucun jargon. Il avait une proximité avec Jean-Jacques Rousseau qu’il a fait découvrir à beaucoup de lecteurs. C’est toujours un bonheur de lecture. "


Venise à double tour

Philippe Meyer, créée le 10-03-2019

"Je voudrais aussi recommander le livre de Jean-Paul Kauffmann « Venise à double tour » paru aux éditions de l’Equateur. Jean-Paul Kauffmann est un amoureux de Venise de longue date. Il est presque obsédé par le nombre d’églises fermées. Il se lance, avec sa femme, dans une tentative pour faire ouvrir ces dernières. A travers cela, il comprend ce qui est en train d’arriver à Venise, à l’Eglise et à l’Italie peut être pas que. "



La Chute de l’Empire américain

Philippe Meyer, créée le 03-03-2019

"Je voudrais aussi recommander le film de Denys Arcand - celui là même qui avait écrit Les Invasions barbares et Le Déclin de l’Empire américain - « La chute de l’empire américain ». Le titre est, à mon avis, une ruse de producteur car ce n’est pas la suite de l’Empire américain mais bien autre chose. Ça m’a fait penser à l’Arnaque sauf qu’avec Denys Arcand il y a toujours un côté critique sociale et politique. C’est en effet une arnaque montée par un innocent qui finit par devenir assez bon en ce domaine. "


La Dame de pique

Nicole Gnesotto, créée le 03-03-2019

"Il se trouve que l’opéra de Tchaikovski, la Dame de Pique, se joue à Londres cette semaine. Or, je ne suis pas à Londres mais je vais aller le voir au cinéma la semaine prochaine. Il me semble judicieux de relire Pouchkine et notamment le récit de feu Ivan Pétrovitch car c’est absolument exceptionnel. La Tempête de neige est un thriller écrit par Pouchkine comme un roman policier. Je recommande ces quelques nouvelles et bien sûr La Dame de pique avec ce clin d’oeil de la mort aux joueurs que j’aime particulièrement. "


Fanny et Alexandre

Philippe Meyer, créée le 03-03-2019

"Et enfin ne manquez pas Fanny et Alexandre à la Comédie française dans la mise en scène de Julie Deliquet. C’est un travail - moi qui vais au théâtre un grand nombre de fois - où il m’y est arrivé quelque chose qu’on attend d’un spectacle : c’est d’être surpris. Il y a une intelligence de la mise en scène, du découpage non seulement du film mais aussi du feuilleton télévision. Une distribution à la Comédie français qui, quand elle est à son meilleur, elle vous cloue à votre fauteuil. "



Petit Paysan

Lucile Schmid, créée le 03-03-2019

"Je voulais aussi parler des paysans et vous dire de voir ce film qui était sorti en 2017, Petit Paysan avec Swan Arlaud dans lequel il jouait ce jeune éleveur de vache qui aime tellement ses vaches qu’il va s’engager dans une sorte de thriller psychologique qui est un drame en même temps. Swan Arlaud qui est à l’affiche dans le film de François Ozon « Grâce à Dieu », qui est un acteur absolument remarquable. Je pense que si, Hubert Charuel, a aussi bien réussi ce film c’est qu’il vient de la ferme. "