Les brèves

Femmes du Nord quand la vie est un combat

Béatrice Giblin, créée le 07-03-2021

"Lundi 8 mars étant la journée internationale des droits des femmes, je me dois de vous signaler ce documentaire récemment diffusé sur France 5, d’Oliver Delacroix et Katya Maksym. Il a pour sujet quatre femmes qui ont connu une très grande précarité, à la suite d’une séparation, d’un licenciement, d’une enfance malmenée, etc. Comment ces femmes décident de reprendre la lutte, grâce aux entraides, qu’elles soient familiales, associatives, ou étatiques. Ce qui revient constamment, c’est la dignité retrouvée par le travail."


Savoir pour pouvoir

Jean-Louis Bourlanges, créée le 07-03-2021

"Je voudrais signaler ce livre d’un de mes collègues parlementaires, député de la Haute-Marne, François Cornut-Gentille. L’auteur et moi vivons le même problème, qu’il qualifie très justement de « mystérieuse disparition de la force de gouverner ». Nous sommes les législateurs des limbes, nous avons le sentiment que face à des problèmes très durs et complexes, nous faisons des lois, certes bien intentionnées, mais qui globalement ne répondent pas aux besoins fondamentaux du pays. Je partage son diagnostic, mais au contraire de l’auteur, je ne me risquerai pas à proposer des solutions. Lui pense qu’il faudrait créer une assemblée dont la seule fonction serait d’établir des diagnostics. Je pense que le problème est bien plus profond que le simple diagnostic, mais le livre met malgré tout le doigt sur quelque chose d’essentiel. Le malaise des parlementaires est à l’égal de celui de l’opinion. "


La liste de Kersten

Richard Werly, créée le 07-03-2021

"Il arrive que des livres mettent la lumière sur des personnages décisifs, mais oubliés ou peu connus de la grande histoire. C'est le cas de La liste de Kersten, titre de l'ouvrage que vient de consacrer François Kersaudy au médecin-masseur de Himmler, le chef des SS, Felix Kersten. Avant lui, Joseph Kessel avait consacré un livre romancé à ce thérapeute qui parvint à sortir des griffes des SS des hommes politiques scandinaves et autrichiens et à sauver des dizaines de milliers de juifs. C'est passionnant. Les détails révélés sur la personnalité de Himmler, qui se veut le serviteur le plus zélé du Führer.  Un juste parmi les démons, sous-titre du livre, convient parfaitement. "


La tête, la main et le cœur

David Djaïz, créée le 28-02-2021

"Pour ma part, je vous conseille le dernier livre de David Goodhart, qui trouve une actualité incroyable dans le crise Covid, puisqu’il décrit notre société partagée en trois catégories de métier. Ceux de la tête, que j’appelle pour ma part « les manipulateurs de symbole », autrement dit les métiers de l’intellect et de l’abstraction ; ceux de la main, comme les artisans ou les ouvriers, et ceux du cœur, qui sont les métiers du soin. L’auteur montre que dans nos sociétés post-industrielles qui regorgent de surdiplômés, tout le système social est fait pour favoriser « la tête ». Alors que l’utilité sociale de certains de ces métiers est parfois douteuse. C’est un plaidoyer très équilibré pour remettre en valeur les métiers de la main et du cœur. Il en va de notre contrat social, et une clef pareille à ce genre de problématiques est souvent plus efficaces que des approches « macro » comme la mondialisation ou la crise de la démocratie."


Le nombre et la raison

Jean-Louis Bourlanges, créée le 28-02-2021

"Je vous conseille la réédition d’un livre paru il y a une vingtaine d’années, de Patrice Gueniffey. L’ouvrage traite des procédures électorales pendant la Révolution française, un sujet très peu étudié. Le livre présente deux intérêts particuliers. D’abord il est précédé d’un avant-propos qui éclaire les relations entre Patrice Gueniffey, grand historien de droite, désinvolte, nonchalant et étranger aux mœurs universitaires, et François Furet, qui deviendra son disciple. Ensuite, il y a la thèse du livre, qui est très intéressante. Elle montre que la façon dont les élections étaient organisées pendant la Révolution niaient toute forme de démocratie directe, de débat programmatique, voire de candidature. C’était un bizarre creuset, ne pouvant en aucune façon servir d’alternative crédible au droit divin monarchique. Et on décèle dans ces imperfections électorales l’une des origines du malaise démocratique français tout au long du 19ème siècle et d’une partie du 20ème."


L’inconnu de la poste

Nicole Gnesotto, créée le 28-02-2021

"Je vous recommande avec beaucoup d’enthousiasme la dernière enquête que vient de publier Florence Aubenas. C’est à la fois un grand plaisir littéraire, ses qualités d’écrivain sont indiscutables, et j’espère qu’elle s’essaiera bientôt à la fiction, mais cette enquête à propos d’un fait divers est aussi le prétexte à l’analyse d’une région et d’un milieu social en déliquescence. L’histoire est double, il est à la fois question du meurtre d’une postière dans un petit village sans histoires, et de la disparition d’un comédien. Les deux histoires sont vraies, et mélangées avec brio par Florence Aubenas, dont le talent pour la narration policière n’a rien à envier à Agatha Christie."


Paul Morand

Philippe Meyer, créée le 28-02-2021

"Le propre d’une biographie réussie, me semble-t-il, c’est de reconstituer l’époque autour de son sujet. Pauline Dreyfus la peint et la croque et, pour ce qui me concerne, réussit à intéresser sans défaillir à son personnage sans plaidoirie ni réquisitoire. Je n’aimais pas Morand avant de la lire. Je l’aime encore moins après, mais je sais bien mieux maintenant pourquoi et je crois comprendre moins mal l’histoire de ce monde de gens de lettres dont Morand croyait être un marginal alors qu’il me paraît en avoir été un parangon illusionné et un fanfaron impénitent, mais c’est peut-être justement là qu’il est le plus intéressant à découvrir à travers cette biographie : pour ce qu’il représente au moins autant que pour ce qu’il est."


Mémoires pour demain

Michaela Wiegel, créée le 28-02-2021

"Je vous recommande les mémoires d’un autre Philippe Meyer, le médecin. Il ne s’agit pas d’un chef-d’œuvre littéraire, mais c’est un livre qui fait aimer l’Allemagne, et sait bien expliquer la littérature ou la musique allemandes. L’auteur le décrit comme un testament à l’attention de sa petite-fille Charlotte, pour qu’elle prenne conscience des acquis de l’amitié entre les deux pays, qui n’allait pas de soi. "


Archives de philosophie du droit tome 62

Lionel Zinsou, créée le 21-02-2021

"Je recommanderai volontiers une lecture qui peut paraître austère, mais qui est en réalité très stimulante. Il s’agit d’une revue, dont le titre pourrait en décourager plus d’un, mais à tort. Sa livraison annuelle concerne le principe de précaution. Vous n’aurez pas à lire les 570 pages, car c’est constitué d’une foule de petits articles extrêmement pointus et passionnants, signés de grands juristes, philosophes, économistes, sociologues, anthropologues ... Dans un monde où nous avons beaucoup d’interrogations quant à la technologie, la bioéthique , le principe de précaution est-il un progrès ou un embarras ? Est-il gênant par exemple que nos politiques redoutent des conséquences judiciaires à chacune de leurs décisions difficiles ? Il y a là des interrogations très contemporaines, et un choix de petits articles vigoureux et passionnants."



L’esprit du macronisme

Matthias Fekl, créée le 21-02-2021

"Nous avons vu qu’il n’était pas évident de situer le macronisme sur l’échiquier politique. L’analyse proposée ici se fait par les concepts, la vision du monde, l’idéologie même qui est véhiculée. D’autres, comme par exemple Eric Fottorino s’y sont essayé avant. Ici, Miriam Revault d’Allonnes, grande spécialiste de Paul Ricœur mais également de la pensée politique et des liens entre politique, morale et démocratie, ou entre le droit et la guerre, s’intéresse aux mots du macronisme. Les premiers de cordée, la mobilité, la flexibilité, la start-up nation, le rapport à l’homme et à l’humain. C’est un essai très intéressant, très fin, mais également très critique. "


Futur notre avenir de A à Z

Nicolas Baverez, créée le 21-02-2021

"Dans un moment de très grande incertitude, ce livre est très plaisant grâce à ses entrées multiples : le climat, la démographie, l’éducation, l’immortalité, les robots, la transition écologique, le travail ou les épidémies ... Et à chaque fois, on a à la fois un exposé du problème, une réflexion critique et quelques propositions et des références très bien choisies. On peut entrer dans l’ouvrage au gré de ses centres d’intérêt, c’est bien écrit et très éclairant. "