Les brèves


La construction européenne est-elle irréversible ?

Jean-Louis Bourlanges, créée le 21-10-2018

"Philippe Huberdeau a fait reparaitre il y a quelques mois à la Documentation française un petit livre qui a pour titre La construction européenne est-elle irréversible ? et la question est aujourd’hui posée. C’est un livre qui a un léger décalage par rapport à la situation actuelle mais qui fait le point des grands enjeux critiques de l’Union européenne. Alors que les élections européennes vont être un moment de vérité pour l’histoire même de la construction européenne il est essentiel d’avoir des documents d’information et de réflexion de ce type avant d’aller voter. "


Mes amis

Nicole Gnesotto, créée le 21-10-2018

"J’ai déjà parlé à ce micro d’Emmanuel Bove qui est un auteur de l’entre deux guerres un peu oublié. Il se trouve que les éditions de L’arbre vengeur viennent de ressortir son premier roman : Mes amis, sorti en 1924 grâce à Colette qui a aidé à le faire publier. C’est un texte de littérature pure et c’est un roman tragique, mélancolique et gai en même temps sur un homme qui n’a pas d’ami, qui meure d’envie d’avoir des amis, qui croit que tous les gens qu’il rencontre et lui font un sourire deviennent ses meilleurs amis et qui se retrouve à la fin de chaque aventure encore plus seul qu’avant. C’est écrit avec une langue d’une précision tout à fait exceptionnelle. "


Notre histoire intellectuelle et politique

Marc-Olivier Padis, créée le 21-10-2018

"Parmi les livres importants de la rentrée j’ai lu le livre de Pierre Rosanvallon Notre histoire intellectuelle et politique paru au Seuil. C’est un livre assez atypique dans la production de Rosanvallon dans la mesure où il s’exprime ici à la première personne. Ce qui est intéressant c’est qu’il raconte son parcours intellectuel et politique et ce faisant il donne des éléments d’éclairage sur l’histoire de la deuxième gauche dans les années 1970 et au début des années 1980. C’est une histoire qui a été peu racontée, bien que l’on dispose sur l’extrême-gauche de nombreux témoignages. Ensuite il explique pourquoi il a eu le sentiment de devoir se consacrer à un travail intellectuel et historique de plus grande ampleur qu’il a mené à travers ses livres. Dans un troisième temps il analyse la transformation de la scène intellectuelle à laquelle il a participé à travers la fondation Saint-Simon et la République des idées. "


La démocratie et les juifs

Nicolas Baverez, créée le 21-10-2018

"Je voulais recommandé le livre de Dominique Schnapper paru chez Gallimard : La démocratie et les juifs. C’est un peu la suite de sa réflexion sur la communauté des citoyens. C’est un parcours historique qui permet de montrer la fragilité de la démocratie aux différentes périodes de l’histoire en montrant que la situation des juifs est une sorte de baromètre de la santé de la démocratie. Cela nous ramène aux thèmes de cette émission : le renouveau de l’antisémitisme en France et dans un certain nombre de démocraties témoignent des difficultés du moment et du fait que la liberté politique est de nouveau menacée aujourd’hui. "


La révision constitutionnelle de 2008. Un premier bilan

Jean-Louis Bourlanges, créée le 12-10-2018

"Une des expériences qui m’a le plus intéressé et séduit dans ma vie, ça a été de participé il y a maintenant 10 ans à la commission présidée par Édouard Balladur sur la révision constitutionnelle qui a abouti à la révision de 2008. Je dois dire que la qualité de la présidence d’Édouard Balladur (son mélange de profond libéralisme et d’autorité lorsqu’il le fallait) a permis de faire travailler ensemble les différents membres hétéroclites de la commission dont l’extraordinaire Guy Carcassonne qui était l’âme de la commission. Ça a été un moment où nous avons travaillé intensément : pendant 3 mois, 7 heures par jour et 4 jours par semaine pour préparer cette réforme. Aujourd’hui, la fondation de l’innovation politique a confié à Hughes Ourdin, qui était le rapporteur général de nos travaux, l’élaboration d’un document préfacé par les deux personnalités dominantes de la commission qui étaient Édouard Balladur et Jacques Lang qui analyse le bilan de la révision constitutionnelle de 2008. Le document permet de voir ce que peut être une révision constitutionnelle lorsqu’elle a des objectifs clairs. Certains objectifs ont été atteints, d’autres non pas été atteints (dont la précision de la relation entre le Président de la République et le Premier ministre), d’autres ont été partiellement atteints comme le renforcement du Parlement. "


La guérilla des animaux

Lucile Schmid, créée le 12-10-2018

"Je voulais vous parler d’un premier roman pour continuer ce moment écologique ouvert par la démission de Nicolas Hulot. C’est un roman qui s’appel La guérilla des animaux (Alma), il est écrit par un jeune romancier qui s’appel Camille Brunel. C’est un roman qui ne laisser personne indifférent car il parle beaucoup de violence. C’est une réflexion sur le fait de tuer ou de garder la vie qui est fondamentale par rapport à la période que nous vivons. C’est aussi un livre sur la guerre au fond. Le style est extrêmement vif, c’est un parcours dans le monde entier qui associe un goût savant pour les espèces animales à des réflexions sur la jeunesse : quand on a 25 ans et que l’on écrit sur la jeunesse on le fait avec une force que nous devrions garder. "


Picasso. Bleu et rose

François Bujon de L’Estang, créée le 12-10-2018

"Je voulais vous exhorter à aller au musée d’Orsay pour aller voir l’exposition Bleue et Rose parce qu’elle est très intéressante et très riche. Elle montre les premières années de Picasso et montre à quel point le jeune Picasso est un pur produit du XIXème siècle. Elle montre une production picturale extraordinairement riche et abondante. Il avait 27 ans au moment où se termine l’exposition ce qui est prodigieux. Il y a beaucoup de dessins, d’œuvres sur papier qui sont réellement d’un virtuose et qui illustrent parfaitement ce que Picasso disait de lui-même : « Je voulais être peintre et je suis devenu Picasso ». "


Le loup dans la bergerie

Philippe Meyer, créée le 05-10-2018

"Je voudrais inaugurer la séquence des brèves en évoquant la mémoire d’Abel Michéa. Abel Michéa était la seule personne à pouvoir faire acheter L’Humanité à un abonné du Figaro dans les années 50, 60 et 70. Pourquoi ? Parce qu’il en écrivait la rubrique de sport. Personne n’a jamais écrit aussi bien sur le football qu’Abel Michéa. Le fils d’Abel Michéa, Jean-Claude Michéa est capable de faire lire Marx à n’importe quel abonné des Échos et il vient de publier aux éditions Climats un livre qui s’appel Le loup dans la bergerie et qui analyse la situation actuelle à partir d’une phrase du Capital que je cite : « Dans sa pulsion aveugle et démesurée, dans sa fringale de surtravail digne d’un loup-garou, le capital ne doit pas seulement transgressé toutes les limites morales, mais également les limites naturelles les plus extrêmes. » "


Histoire de la IVème République

Jean-Louis Bourlanges, créée le 05-10-2018

"Je voudrais signaler et saluer la publication dans la collection Bouquins en deux volumes de l’œuvre monumentale de cette personne admirable qu’est Georgette Elgey, qui a tout connu, se souvient de tout et fait partie de ces journalistes-historiens avec une grande capacité d’enquête et de sympathie pour le sujet. Elle étudie cette IVème République complètement méconnue à l’heure actuelle. Le général de Gaulle avait toujours dit que les hommes de la IVème République étaient des hommes de valeur et que le système tel qu’il fonctionnait les empêchait de donner leur mesure. Là on voit effectivement un personnel politique de grande qualité, issu de la résistance et qui s’est attaché à rebâtir une société libre et une économie prospère. Le général de Gaulle, lorsqu’il a établi la Vème République, avait des assises plus solides que ce qui existe aujourd’hui. C’est très précieux de lire ce livre de Georgette Elgey. Apprenons ce passé que nous ignorons de plus en plus qui est celui de la IVème République. "


Janet

Nicole Gnesotto, créée le 05-10-2018

"Je vais parler d’une femme formidable oubliée et décédée : Janet Flanner. Michèle Fitoussi lui consacre une biographie aux éditions Jean-Claude Lattès. Janet Flanner a été pendant 40 ans la correspondante à Paris du New Yorker. C’est une femme célèbre dans le milieu féministe, journaliste de Paris. Elle a connu tous les grands auteurs américains de Paris (Hemingway etc.). Elle a fait des portraits extraordinaires de de Gaulle, d’Hitler, de Pétain. Elle a connu une gloire internationale en racontant le procès de Nuremberg. Cette biographie refait vivre ce Paris qui était la capitale de la culture mondiale et cette femme exceptionnelle qui a été totalement oubliée après les années 60. Ce livre fait revivre une époque et une journaliste de grand talent. "


Cabinet de curiosités sociales

François Bujon de L’Estang, créée le 05-10-2018

"Je vous recommande une lecture plus légère de Gérald Bronner qui est professeur de sociologie à l’Université Paris Diderot et qui est déjà l’auteur d’un certain nombre d’excellents ouvrages et notamment La démocratie des crédules (2013). Il rassemble des textes et des articles dans un petit livre extrêmement stimulant qui s’appel Cabinet de curiosités sociales qui est publié aux PUF. Il continue avec son alacrité et sa sagacité à explorer le monde médiatisé, numérisé dans lequel nous sommes appelés à vivre. Il pose plusieurs questions, Pourquoi les réseaux sociaux rendent-ils malheureux ? par exemple. Il explore les différentes manifestations de la langue de bois. C’est un livre insolent, intelligent, intéressant et je crois très divertissant. "