Les brèves



Et le monde devint silencieux

Lucile Schmid, créée le 09-09-2019

"Je voulais vous recommander le livre de Stéphane Foucart, le journaliste du Monde, qui s’intitule : « Et le monde devint silencieux ». Il est sous-titré « comment l’agrochimie a détruit les insectes ». Le titre est une référence explicite au livre de Rachel Carson, publié en 1962, « Silent Spring ». Elle parlait des oiseaux à l’époque, Stéphane Foucard parle des insectes. C’est une enquête que je qualifierais de démocratique. Si nous citoyens, voulons comprendre le monde tel qu’il se passe et le transformer, nous devons investiture sans cesse, pas seulement dénoncer mais expliquer comment ces néo-nicotinoïdes sont par exemple une nouvelle robe de Médée. "


L’étrange défaite

Richard Werly, créée le 09-09-2019

"Je profiterai d’un anniversaire pour donner quelques suggestions de lecture, et c’est celui de la déclaration de guerre de la France à l’Allemagne. J’ai relu à cette occasion « l’étrange défaite » de Marc Bloch, passionnante pour son analyse, à travers la défaite, de la société française de l’époque.
Le très beau documentaire, avec de magnifiques images d’archives : « 1939, la France entre en guerre » d’Antoine Vitkine, diffusé sur France 3 et en replay pendant encore un mois. "




Winston : comment un seul homme a changé l’Histoire

Michaela Wiegel, créée le 09-09-2019

"Je retourne au Brexit et à Boris Johnson, et je recommande la lecture de son livre « The Churchill factor », publié en français sous le titre « Winston : comment un seul homme a fait l’Histoire ». C’est très intéressant de relire comment Johnson explique à travers Churchill l’histoire de la Grande-Bretagne. On peut se dire que le fil rouge est probablement l’explication de l’erreur de Johnson : il pensait que son arrivée pouvait changer le cours le de l’Histoire, et on voit aujourd’hui les limites de cette démarche. "




Noeud Gordien

Nicolas Baverez, créée le 30-06-2019

"Je voulais recommander également la lecture du Noeud gordien, le livre inachevé de Georges Pompidou. Contrairement à l’image qui en est donnée Pompidou est vraiment un visionnaire puisqu’il annonce le crépuscule du marxisme, voit le retour de l’extreme droite et conclut en parlant de la crise de civilisation occidentale : « Quelqu’un tranchera le noeud gordien. La question est de savoir si ce sera en imposant une discipline démocratique garante des libertés ou si quelqu’homme fort et casqué tirera l’épée d’Alexandre. »"


Perdre la Terre

Lucile Schmid, créée le 30-06-2019

"Je voulais recommander un essai d’un romancier américain qui s’appelle Nathaniel Rich. L’essai s’appelle « Perdre la Terre » paru aux éditions du Seuil. Il est d’abord issu d’un article du New York Times qui avait été publié en 2018. Ce qui est passionnant c’est que c’est un récit du moment où les Etats-Unis auraient pu être à la tête de la lutte contre le réchauffement climatique et par le jeu de quelques acteurs en fait c’est le scénario inverse qui se produit. On suit une sorte de perte de mémoire organisée de la société américaine donc je voudrais rappeler qu’elle a été dans les années 60 et 70 la société où les scientifiques disaient le plus que le réchauffement climatique allait arriver, qui avait les lanceurs d’alerte les plus puissants. C’est très romanesque et palpitant. "