Bloc-notes 1952-1962

Brève proposée par David Djaïz dans l'émission VGE le mal-aimé / n°171 (13 décembre 2020), que vous pouvez écouter ici. ou ci-dessous.

Bloc-notes 1952-1962

David Djaïz

"Ensuite, je vous recommande le bloc-notes de François Mauriac, que les éditions Bouquins viennent de publier. Inutile de rappeler à quel point les éditoriaux de Mauriac dans Le Figaro étaient attendus et redoutés par tout ce que la France comptait de dirigeants politiques ou d’intellectuels. Je me sens en grande sympathie avec ce gaulliste de gauche, cette grande conscience de la décolonisation qui nous rappelle qu’il y avait, il n’y a pas si longtemps, de grands écrivains qui commettaient des éditoriaux dans la presse."


Les autres brèves de l'émission :





Nos campagnes suspendues

David Djaïz

"J’ai deux brèves cette semaine. Je recommande d’abord ce livre signé de Salomé Berlioux, une talentueuse responsable associative, qui s’occupe notamment de la mobilité des élèves en zone rurale. Dans ce livre, elle donne la parole à des personnalités variées : des hôteliers en Lozère, des ouvriers ruraux dans l’Ardèche, des petits patrons d’Ille-et-Villaine ou des fonctionnaires de préfecture dans l’Allier pour qu’ils racontent comment ils ont vécu cette année 2020 si particulière. Passionnant."


Le palais d’Orsay

Matthias Fekl

"Je vous conseille ce livre d’Hélène Lewandowski. C’est une histoire de ce qui est aujourd’hui le musée d’Orsay, à travers sa naissance, puisqu’il avait été conçu comme un ministère destiné aux Affaires étrangères. Le bâtiment deviendra ensuite le siège du Conseil d’Etat, de la Cour des comptes ; il sera en partie incendié pendant la Commune, avant de devenir la Gare d’Orsay. Le livre est magnifique, il est aussi une traversée du XIXème siècle."


Et après ?

Lionel Zinsou

"Pour le couvre-feu qui s’annonce mardi prochain, je vous recommande les 137 pages du petit livre d’Hubert Védrine. Il est sorti en juin, mais sa diffusion n’a véritablement commencé qu’il y a quelques semaines. Ce texte très dépouillé et synthétique se lit en une soirée de couvre-feu, il décrit les rendez-vous à ne pas manquer pour reconstruire l’économie, la société, et une position internationale face aux changements de la mondialisation. C’est extrêmement clair, pratique, et tout à fait lumineux. "


Exception française

Jean-Louis Bourlanges

"Je vous recommande ce livre, dont le sous-titre donne le ton : « histoire d’une société bloquée de l’Ancien Régime à Emmanuel Macron ». Il est signé de Jean-Philippe Feldman. L’ouvrage est très documenté, il s’appuie sur une très grande culture, dans la grande tradition tocquevillienne de ceux qui aiment leur pays mais n’en aiment pas l’histoire, lui reprochant d’être jacobine, protectionniste et insuffisamment libérale. Je lui ferais néanmoins deux reproches : Emmanuel Macron est abordé trop brièvement. Il n’y consacre que quatre pages et c’est très insuffisant. Ensuite, il me semble que la seule façon de dépasser ce blocage français est de faire une synthèse entre une tradition étatique et une tradition libérale. "