La presse a mauvaise presse (#70)

La presse a mauvaise presse

La perte de confiance dans les médias, la prospérité des réseaux sociaux, la prolifération des fausses nouvelles, l’importance de leur audience et l’intrusion de la Russie dans leur circulation, le sensationnalisme et la course au spectaculaire des chaines d’information en continu, leur concurrence sans règles ni arbitre, la violence des attaques des leaders populistes contre les journalistes, la faillite du système de distribution, le ratage du tournant informatique : voici quelques-unes des raison de se pencher sur l’état d’une profession qui n’a rien vu venir de l’effervescence sociale de novembre et décembre dernier, pas plus qu’elle n’avait vu arriver, en 2017, la vague de dégagisme et ses conséquences. Qu’est-ce que le métier d’informer ? Dans quelles conditions peut-on l’exercer ? Quels obstacles, quels défis, quelles opportunités, quelles menaces apportent les nouvelles donnes de l’information ?

Les brèves