Toutes les familles heureuses

Brève proposée par Nicole Gnesotto dans l'émission Sommet de Porto : où en est l’Europe sociale ? / Au Tigré, un génocide à bas bruit / n°194 / 23 mai 2021, que vous pouvez écouter ici. ou ci-dessous.

Toutes les familles heureuses

Nicole Gnesotto

"J’avais tellement aimé L’Anomalie, le dernier prix Goncourt d’Hervé Le Tellier, que je suis allé en lire deux autres pendant le confinement. Deux petits ouvrages. Le premier est paru en livre de poche. C’est une histoire atroce de son enfance atroce, avec une famille atroce, une mère folle, un beau-père abominable et un beau-père encore pire. Mais c’est écrit danse un style très britannique, avec une distance et un humour absolument désopilants. "


Les autres brèves de l'émission :

Hérodote n°180

Philippe Meyer

"Je me suis aperçu trop tard -ayant déjà fini mes études- que la géographie était la reine des sciences sociales. Pour m’en convaincre à nouveau, je n’ai eu qu’à lire le dernier numéro de la revue que dirige Béatrice Giblin ici présente, Hérodote. Le dernier numéro est consacré au Maghreb. J’ai particulièrement apprécié trois articles : l’un sur la Kabylie, à laquelle beaucoup d’amateurs de chansons sont attachés à cause de Matoub Lounès, un autre sur le racisme anti-Noirs, intitulé « dévoilements d’un tabou » (le pluriel est important), et un troisième sur le coronavirus au Maghreb."


Manuwa street

Marc-Olivier Padis

"Pour rester en Afrique, je recommande ce livre qui vient de paraître. Il est signé de la journaliste Sophie Bouillon, qui travaille pour le bureau de l’AFP à Lagos au Nigéria (l’autre géant africain en termes de démographie). Elle relate la chronique de cette mégapole absolument sidérante, vue depuis une petite rue, Manuwa street, au moment du coronavirus, c’est à dire quand cet endroit grouillant de vie s’arrête soudain. Elle décrit la vie quotidienne dans ce qu’elle appelle « le bidonville le plus cher du monde ». Une ville folle, où s’écrivent aujourd’hui les nouvelles formes de la mondialisation et du développement."


Congo, un fleuve à la puissance contrariée

Béatrice Giblin

"Moi aussi, je vous recommande un livre sur l’Afrique, de Laurent Pourtier. Il retrace toute l’Histoire et la géographie de ce fleuve, le deuxième du monde après l’Amazone. C’est un immense bassin hydrographique, plein de potentialités extraordinaires. On y trouve l’or vert, car c’est l’un des poumons de la planète. L’or bleu, car cela pourrait électrifier une grande partie de l‘Afrique, et de nombreuses possibilités minières (minerais rares). Grand paradoxe : les 9 pays qui entourent le Congo connaissent la plus grande des pauvretés. "



Une insolite curiosité

Nicolas Baverez

"Au milieu de cette hégémonie de la géographie, j’aimerais sauver un peu l’honneur des historiens et vous recommander le livre de Paul Veyne. Il est extraordinaire, car il mêle des éléments biographiques à son travail d’historien et à ses goûts d’esthète (pour la poésie notamment). On a du coup des allers-retours assez fulgurants entre l’emprise romain, sa spécialité, et le monde d’aujourd’hui. Un très grand livre pour un très grand historien."