LES INTERVENANTS

Eric Le Boucher

Editorialiste aux Echos et co-fondateur de Slale.fr.

 

Les brèves proposées par Eric Le Boucher:

Angela Merkel, l'ovni politique

"Un livre d’actualité avant les élections allemandes : un portrait d’Angela Merkel par une journaliste, Marion Van Renterghem (recommandé dans le précédent épisode par Michaela Wiegel) qui s’appelle un ovni politique. Elle a vu des dizaines et des dizaines de gens sauf Angela qu’elle n’a vue que 5 minutes, elle répond à cette énigme qu’est cette femme qui domine la scène européenne depuis plus de 10 ans. Fille de protestants à l’Est, ambiguë sur le communisme au départ, ambiguë sur ses relations avec les partis parce que c’est elle qui a fait tomber Kohl, son mentor pour des raisons de morale, fille de protestants. Et au fond la clef donne Marion Van Renterghem, c’est de dire que c’est une scientifique, c’est une chimiste et au fond elle raisonne par logique, et si elle est devenue très européenne, c’est que l’Europe c’est la logique. C’est un portrait très fouillé, très intéressant sur en effet, un ovni politique."


David Tang: ‘The party’s over’

"Deuxième brève à propos de la mort de David Tang qui était un chroniqueur britannique, en vérité chinois, né à Hong-Kong d’une famille très riche, déshérité puis « réhérité", qui a vécu parmi les stars, qui a fait fortune au jeu, qui a perdu plusieurs fois sa fortune., et qui vivait vraiment avec les stars. Le Financial times lui avait demandé une chronique sur l’urbanisme, la décoration, et il était toujours en retard et donnait des excuses pour son retard que le FT a raconté drôlement : « je suis désolé je suis en tournée avec les Stones » ; « je suis désolé Kate Moss m’emmène au tatouage » ; ou encore la meilleure, « la Reine trouve que vous me faites trop travailler. »."


On manque de beurre

"Je voudrais vous faire part d’une très grave inquiétude : si je comprends bien c’est au moment où on va retrouver des riches qu’on va manquer de beurre. On manque de beurre en France, en Europe à cause de mauvaises récoltes, c’est à dire la sécheresse, à cause de la fin des politiques de quota de Bruxelles et à cause du gout pour le beurre qui se développe mondialement et notamment en Asie. Les Français consomment encore beaucoup de beurre mais le prix est passé de 2,800€ la tonne à 7,000€ la tonne."